FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Francisation du terme créé par Clemens Von Pirquet, l'inventeur de la cutiréaction, pour désigner l'absence ou la disparition de l'allergie. Du préfixe privatif a-, le -n facilitant la liaison avec la voyelle de ergie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anergie anergies
\a.nɛʁ.ʒi\

anergie \a.nɛʁ.ʒi\ féminin

  1. Disparition de la capacité de l’organisme à répondre à une substance à laquelle il réagissait auparavant.
    • La tolérance périphérique est acquise par délétion clonale ou par anergie. — (Bernard Weill, Frédéric Batteux, Immunopathologie et réactions inflammatoires, 2003)
    • L’anergie est un état de non-réponse spécifique induit dans un lymphocyte T par une stimulation antigénique non accompagnée des signaux de costimulation délivrés par certaines molécules membranaires des cellules présentatrices d'antigènes (CD80, CD86). — (campus.cerimes.fr : Pathologies auto-immunes : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes du traitement)
  2. Manque d’énergie, de tonicité.
    • La rougeole ou le SIDA peuvent provoquer une anergie trompeuse.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • anergie sur l’encyclopédie Wikipédia