Voir aussi : Anille, anillé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du ancien français anille, issu du latin anaticula (« petit canard »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anille anilles
\a.nij\
 
Armoiries de Selommes (Loir-et-Cher) avec 3 anilles (sens héraldique)

anille \a.nij\ féminin

  1. (Mécanique) (Vieilli) Fer incrusté et scellé dans la meule tournante d’un moulin, et solidaire de l’axe ou de la manivelle d’entraînement.
    • Lorsque l’anille est engravée régulièrement, non du côté du moulage, mais du côté opposé, et que tout est en place, cette crapaudine doit regarder l’œillard de la meule gisante. — (Benoit Philippe-Martin-Narcisse, M. Oliver Evans, Guide du meunier et du constructeur de moulins: Volume 2, 1863)
  2. (Botanique) (Vieilli) Vrille de vigne, de pois, etc.
  3. Béquille.
    • Elle m’a demandé la permission de quitter ses grolles, ses pantoufles, pour monter plus aisément sur une chaise, s’est hâtée d'enlever quelques toiles d’araignée qu’elle a été déposer dans la boîte aux équevilles (aux ordures), et s'est retirée en emportant un bout de chevillard, de la limoge, une goyarde, et des anilles, ce qui veut dire en français un bout de ruban de fil, du coton rouge, une serpette de jardinage, et des béquilles, qu’elle avait été prendre dans le cabinet voisin : on me pardonnera de signaler ainsi ces expressions locales ; les vices du langage ne sont pas étrangers aux mœurs d'un pays. — (Étienne de Jouy, Oeuvres complètes d'Étienne de Jouy, 1823)
  4. (Héraldique) Meuble représentant dans les armoiries une agrafe (système d’ancrage) utilisé pour éviter la séparation des murs. Généralement représenté par un motif composé de deux « C » adossés et reliés par une ou deux traverses. Elle est souvent confondue voire assimilée au fer-de-moulin qui, lui, laisse un espace entre les « C ». Certains auteurs ayant fusionnés les définitions de l’anille et du fer-de-moulin, parlent d’anille de muraille pour faire référence à l’agrafe.
    • D’argent à trois anilles de sable, qui est de la commune de Selommes du Loir-et-Cher → voir illustration « armoiries avec trois anilles »

DérivésModifier

Quasi-synonymesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Variantes orthographiquesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin anaticula (« petit canard »).

Nom commun Modifier

anille féminin

  1. Béquille.
  2. Potence.
  3. Crochet.

AngevinModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anille anilles
\Prononciation ?\

anille \Prononciation ?\ féminin

  1. Béquille.

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 219 → [version en ligne]

GalloModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français anille, lui-même du latin anaticula.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anille anilles
\anij\

anille \anij\ féminin (graphie ABCD)

  1. Béquille.
  2. Bielle.
  3. Manivelle.
  4. (Héraldique) Anille.
  5. (Technologie) Fer qu’on met autour des moyeux de moulin pour les fortifier, annille.

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages, ISBN 978-2906064645, page 85
  • Chubri, ChuMétiv sur chubri.galo.bzh
  • « anilles » in Sébastien Bottin, Mélanges sur les langues, dialectes et patois: renfermant, entre autres, une collection de versions de la parabole de l'enfant prodigue en cent idioms ou patois différens, presque tous de France ; précédés d'un essai d'un travail sur la géographie de la langue française, Bureau de l’almanach du commerce, 1831, 571 pages, page 236 [texte intégral]
  • « anis » dans Adolphe Orain, Glossaire patois du département d'Ille-et-Vilaine suivi de chansons populaires avec musique, Maisonneuve Frères et Ch. Leclerc, 1886, 279 pages, page 3 [texte intégral]