FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

anoblir \a.nɔ.bliʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’anoblir)

  1. Rendre noble, donner à quelqu’un le titre et les droits de noblesse.
    • Pour le prince, Othon n’était qu’un archer, plus adroit que les autres, il est vrai ; mais l’adresse n’anoblissait point, et les nobles seuls avaient droit de porter des cheveux longs. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Tandis qu'on contestait aux juifs les droits de bourgeoisie, un juif parvint à se faire anoblir : Liefman Calmer, devint baron de Picquigny et vidame d'Amiens. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Pronominal) Devenir noble.
    • Ce métal s'anoblit avec le temps.

Quasi-synonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

  • le ventre anoblit (se disait à propos d’un pays où la noblesse pouvait se transmettre par les femmes, et où l’on était réputé noble, pourvu qu’on soit né d’une mère noble)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier