Voir aussi : Anser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de anse.

Verbe Modifier

anser \ɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Technologie) Garnir d’une anse.
    • Dans une niche carrée qui la surmonte, se dresse le dieu Prè, à tête d'épervier, ceint des plis pressés d'une courte jaquette, portant de chaque main une croix ansée, emblème de divinité. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

anser \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison) transitif (graphie ABCD)

  1. (Rare) Anser, mettre une anse.

RéférencesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’indo-européen commun *g̑ʰans- [1] (« oie ») qui donne l’avestique 𐬰𐬁, , le grec ancien χήν, khên, l’allemand Gans, l’anglais goose, le russe гусь, le slovène gos, le tchèque husa.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif anser anserēs
Vocatif anser anserēs
Accusatif anserem anserēs
Génitif anseris anserum
Datif anserī anseribus
Ablatif anserĕ anseribus

ansĕr masculin

  1. (Zoologie) Jars, oie.
    • Vnum nomen avium, sed genus diversum. Nam sicut specie sibi differunt, ita et naturae diversitate. Nam aliae simplices sunt, ut columbae; aliae astutae, ut perdix; aliae ad manum se subiciunt, ut accipiter; aliae reformidant, ut garamantes; aliae hominum conversatione delectantur, ut hirundo; aliae in desertis secretam vitam diligunt, ut turtur; aliae solo semine reperto pascuntur, ut anser; aliae carnes edunt et rapinis intendunt, ut milvus; aliae enchoriae, quae manent in locis semper, ut [struthio]; aliae adventiciae, quae propriis temporibus revertuntur, ut ciconiae, hirundines; aliae congregae, id est gregatim volantes, ut sturni et coturnices; aliae solivagae, id est solitariae propter insidias depraedandi, ut aquila; accipiter et quaecumque ita sunt; aliae vocibus strepunt, ut hirundo; aliae cantus edunt dulcissimos, ut cygnus et merula; aliae verba et voces hominum imitantur, ut psittacus et pica. — (Isidore, Etymologiarum, XII, 7 : De avibus)

DérivésModifier

RéférencesModifier

SuédoisModifier

Forme de verbe Modifier

anser \Prononciation ?\

  1. Forme dérivée de anse.