Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle)[1] De anticonstitutionnel avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

Invariable
anticonstitutionnellement
\ɑ̃.ti.kɔ̃s.ti.ty.sjɔ.nɛl.mɑ̃\

anticonstitutionnellement \ɑ̃.ti.kɔ̃s.ti.ty.sjɔ.nɛl.mɑ̃\ invariable

  1. (Politique) De façon contraire aux règles constitutionnelles de l’organisation des pouvoirs publics d’un gouvernement.
    • Vous demandez qu’il soit rééligible parce que vous avez peur qu’il soit anticonstitutionnellement réélu. — (Jean-François Kahn, 5 ans de la vie de Victor Hugo, 1847–1851, Seuil, 1984, page 80)
    • On peut bannir, en toute justice, un homme qui agit injustement, anticonstitutionnellement, contre un gouvernement légitime. — (Charles Journet, Exigences chrétiennes en politique, Éditions Saint-Augustin, 1990)

NotesModifier

Ce mot est traditionnellement considéré comme le plus long de la langue française avec 25 lettres. Cependant,

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Paris) : écouter « anticonstitutionnellement [ɑ̃.ti.kɔ̃s.ti.ty.sjo.nɛl.mɑ̃] »
  • Canada (Chicoutimi) : écouter « anticonstitutionnellement »
  • Suisse (canton du Valais) : écouter « anticonstitutionnellement »
  • France (Lyon) : écouter « anticonstitutionnellement »
  • France (Toulouse) : écouter « anticonstitutionnellement »

AnagrammesModifier

  • Et nul mot, ici, n’est tant léonin[2].

RéférencesModifier