Français modifier

Étymologie modifier

Du grec ancien ἀπορητικός, aporêtikós (« qui doute »).

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
aporétique aporétiques
\a.po.ʁe.tik\

aporétique \a.po.ʁe.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui se heurte à une contradiction insoluble dans un raisonnement (aporie)
  2. (Rare) Qui a le caractère d’une aporie.
    • L'écart entre avant-gardisme proclamé et anti-modernisme sous-jacent paraît trop évident pour que ces idées aporétiques trouvassent un écho favorable à l'époque. — (Andrea Oberhuber, Fictions modernistes du masculin-féminin: 1900-1940, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 46)
    • Quoi qu'il en soit, entre le souverainisme sans nationalisme et le nationalisme sans souverainisme, le symétrie est parfaite, parfaitement circulaire et aporétique. De Lucien Bouchard à François Legault, la trajectoire politique de la province de Québec décrit le cercle idéologique vicieux dans lequel, depuis un quart de siècle, l'idée du Québec tourne inexorablement sur elle-même. Parviendrons-nous un jour à sortir de ce cercle? Rien n'est moins certain. — (Serge Cantin, « Il y a vingt-cinq ans commençait la fin d'un grand rêve », Argument, XXV, 1, automne-hiver 2022-2023, page 55)

Dérivés modifier

Traductions modifier

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
aporétique aporétiques
\a.po.ʁe.tik\

aporétique \a.po.ʁe.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui étudie les apories.
    • Pyrrhon, bien qu'il n'en souhaitât pas, ni le contraire bien sûr, eut des disciples aux noms différents : les zététiques cherchaient la vérité sans relâche, les sceptiques examinaient tout sans jamais rien trouver, les éphectiques suspendaient leurs jugements, les aporétiques s'affirmaient incertains, y compris de leurs incertitudes. — (Michel Onfray, L'ordre libertaire: La vie philosophique d'Albert Camus, Flammarion, 2012, chap. 5)

Traductions modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes