Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin tardif apothecarius[1][2], lui-même issu du grec ancien άπόθήκη, apotheke (« magasin »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
apothicaire apothicaires
\a.pɔ.ti.kɛʁ\
 
Représentation d'un apothicaire.

apothicaire \a.pɔ.ti.kɛʁ\ masculin (pour une femme on dit : apothicairesse)

  1. (Vieilli) Celui qui préparait et vendait des médicaments.
    • Le second corps des marchands était celui des épiciers et apothicaires. Dans les actes antérieurs au xve siècle, les épiciers sont désignés seuls, et le plus ancien qui fasse mention des apothicaires est de l'an 1484. Tous les titres postérieurs les confondent avec les épiciers; et il est certain qu'à partir de cette époque ils ne formèrent qu'une corporation, ce qui n'empêcha point les épiciers et les apothicaires d'être perpétuellement en guerre les uns contre les autres. — (Julien Philippe de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Paris : chez P. M. Pourrat frères, 1839, p. 279)
    • Pour que l’apothicaire du roi fût heureux, il lui faudrait que le roi eût un estomac et délicat et fort, qu'il eût en même temps besoin de beaucoup de médecines, et qu'en même temps il pût en bien supporter l'effet , […]. — (Amans-Alexis Monteil, Histoire des Français des divers états, tome II : XVe siècle, livre 2, Bruxelles : chez Wouters, Raspoer & Cie, 1843, p. 127)
    • Le 9 août 1695, lʼapothicaire Maunoir présente au notaire la facture des remèdes fournis à Mademoiselle Mouchingre. — (Suzanne Jacques-Marin, Lʼesprit des médecines anciennes, 2005)

NotesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « apothicaire », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. A universal etymology dictionary, 2008 → consulter cet ouvrage