Voir aussi : apres, âpres, aprés, aprés-, après-

Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) Du bas latin adpressum (« près de »).

Préposition modifier

Invariable
après
\a.pʁɛ\

après \a.pʁɛ\ invariable

  1. Marque la postériorité dans le temps.
    • — Et après ? — lui dis-je.
      — Eh bien ! voilà — répondit-il, il n’y a pas d’après !
      — (Jules Barbey d'Aurevilly, Le Rideau cramoisi, 1874, réédition Gallimard, collection Folio Classique, page 87)
    • Solange, après avoir lancé son ultimatum, s'était renfermée dans un silence inquiétant. Elle s'en tenait à ce qu'elle avait dit […]. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 233)
    • Le jour naissait. Feempje se dressa sur son séant et ne reprit lourdement ses esprits qu’après quelques minutes. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 56)
    • Reprenons ici l’exemple de l’atrazine, appliquée pour le désherbage des voies de chemin de fer en Suisse. Après avoir été détectée dans les nappes phréatiques, l’atrazine a été remplacée par le diuron. — (Nathalie Chèvre et Suren Erkman, Alerte aux micropolluants : Pesticides, biocides, détergents, médicaments et autres substances chimiques dans l’environnement, P.P.U.R., Lausanne, 2011, page 124)
    • Après avoir garé la voiture près de la gare, empruntez le GR®20 qui longe l’Agnone. En suivant le fléchage, vous parviendrez à la première cascade après 1h de marche. — (GEOguide Corse 2018, Paris, Gallimard Loisirs, 2017)
  2. (Par analogie) Indique l’ordre, le rang immédiatement derrière.
    • Mois après mois, record après record, la perspective de maintenir l’élévation de la température moyenne terrestre sous la barre de 1,5 °C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle s’éloigne irrémédiablement. — (Stéphane Foucart, Une agence américaine confirme que le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais observé, Le Monde. Mis en ligne le 15 août 2019)
    • La place de quatrième, après les médaillés, est la plus mauvaise place.
    • Après l’or et le platine, l’argent est le plus cher des métaux.
  3. (Par analogie) Indique un lieu placé derrière, plus loin.
    • Après la porte de Gentilly, tourne à droite.
  4. (Par analogie) Indique la position où a lieu l’action.
    • J’étais toujours stupéfaite de voir que son lit n’avait aucun désordre à son lever.
      Elle finit par me confier qu’elle épinglait ses draps et ses couvertures après son matelas.
      — (Marguerite Audoux, Marie-Claire, Grasset, 1910, Les Cahiers Rouges, page 35)
    • Deux valises étaient posées à côté de la porte. Après la poignée de la plus petite, était ficelé un rouleau de papier journal qui devait contenir des dessins. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, chapitre 32, Robert Laffont, 1968)
  5. Indique sur quoi portent certaines actions ou intentions.
  6. (Québec) (Louisiane) (Familier) en train de.
    • Mon fils m’apporte: cinq livres de bibliothèque par semaine pis je passe à travers. Là je suis après lire la vie de Schumann que j’vais peut-être lue il y a longtemps, mais que j’avais pas mémorisée. — (Diane Vincent, La locution conjonctive "mais que" en français québécois: quelques considérations historiques et sociolinguistiques, 2005)

Abréviations modifier

Synonymes modifier

Antonymes modifier

Dérivés modifier

Proverbes et phrases toutes faites  modifier

Traductions modifier

Adverbe modifier

Invariable
après
\a.pʁɛ\

après \a.pʁɛ\ invariable

  1. S’emploie adverbialement par ellipse.
    • Quand il fut hors de vue de la cabane et du mâtin, il entra dans le bois, d’où il ressortit un peu après, écorçant avec son couteau une trique de grosseur assez respectable. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’édition de 1921)
    • J'ai remarqué deux lyonnaisismes : le mot « laurelle, » qui sert, à Lyon, à désigner l'arbuste qui, dans le reste de la France, se nomme « laurier-rose ; » et la préposition « après » employée adverbialement dans le sens de « ensuite, » emploi non prévu par le Dictionnaire de l'Académie française. — (François Collet, « Dames seules », dans la Revue lyonnaise, n° 50, février 1885, page 146)
    • Vous irez devant, et lui après.
    • Nous en parlerons après.
    • Il n’arriva que longtemps après.
  2. Manière de questionner ou d'inciter ceux qui suspendent leur récit à le continuer. En ce sens, il est synonyme d’ensuite.
    • Il vous a dit qu’il me connaissait : après ?
  3. Qu’en résultera-t-il ?
    • Quand vous aurez frappé votre ennemi, vous serez vengé; et après ?
    • — Des insultes, des insultes ? — Eh bien, après ? Est-ce que tu t’en portes plus mal, dis, mon garçon ? — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
  4. Mais ; dès lors ; néanmoins ; par ailleurs ; cela étant ; permet de nuancer un propos.

Notes modifier

L'Académie française critique l'usage de l'adverbe après dans le sens de dès lors, néanmoins, par ailleurs, cela étant, et en proscrit l'usage[1]

Abréviations modifier

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Traductions à trier modifier

Nom commun modifier

Invariable
après
\a.pʁɛ\

après \a.pʁɛ\ masculin

  1. Période, temps qui suit un événement donné.
    • Grâce à vos expériences débiles, une certaine idée du temps, de votre temps, nous a été inculquée. Il y avait un avant les filtres, il se devait d'y avoir un après. — (Éric Nataf, Autobiographie d’un virus, Éditions Odile Jacob, 2004, page 413)
  2. (Québec) (Apocope de après-bal) Réunion festive qui suit un événement. Note : Habituellement utilisé pour les bals de finissants.

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Traductions modifier

Interjection modifier

après \a.pʁɛ\

  1. Indique une indifférence à la logique de l’interlocuteur.
    • Duchotel. — Lui !… et la dame adultère ?
      Madame Latour,
      moitié riant, moitié grondeur. — Eh bien ! après ? oui, ils sont là.
      — (Georges Feydeau, Monsieur chasse !, 1892)

Synonymes modifier

Homophones modifier

Paronymes modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier

Ancien français modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Préposition modifier

après \Prononciation ?\

  1. Variante de aprés. Note : surtout dans les éditions modernes d’avant 1900.
    • Après moi, là où je m’en vois — (Le roman du Chevalier de la Charrette, édition de Tarbé, page 3, 1849. L’édition de Méla, 1992, a aprés.)

Angevin modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Préposition modifier

après \Prononciation ?\

  1. Pendant. Note d’usage : C. Ménière semble suggérer (cf. l'exemple ci-après) dans son dictionnaire que après est utilisé, en angevin, pour désigner le moment présent.
    après-dîner
    dînant
    au moment du dîner

Références modifier

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 221 → [version en ligne]

Catalan modifier

Forme de verbe modifier

après \Prononciation ?\ masculin

  1. Participe passé masculin singulier du verbe aprendre.

Variantes orthographiques modifier

Occitan modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe modifier

après \apɾɛs\

  1. Après (temps).
  2. Après, derrière (position).

Synonymes modifier

Variantes dialectales modifier

Préposition modifier

après \apɾɛs\

  1. Après (temps).
  2. Après, derrière (position).

Dérivés modifier

Prononciation modifier

Paronymes modifier

Références modifier