Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de après et de que.

Locution conjonctive Modifier

après que \a.pʁɛ kə\Note : Suivi de l’indicatif. Se trouve souvent en pratique suivi du subjonctif par abus (voir ci-dessous).

  1. Après le moment  ; lorsque.
    • Longtemps, longtemps, longtemps
      Après que les poètes ont disparu
      Leurs chansons courent encore dans les rues
      — (Charles Trenet, L'Âme des poètes, Raoul Breton, 1951)
    • Après que vous avez aidé le kebabier à tout laver, il vous remercie.
      – Eh bien, merci du coup de main.
      — (Kemar, Le livre dont vous êtes le zéro, éd. Michel Lafon, 2016)

NotesModifier

Lorsque les deux verbes de la phrase ont le même sujet, on peut employer après suivi de l’infinitif passé au lieu de après que :
  • Après avoir chanté, il nous récita une fable.
On utilise aussi exceptionnellement l'infinitif présent ;
  • J’irai chez vous après dîner.
  Cette locution conjonctive de subordination est logiquement suivie de l’indicatif : puisqu’il s’agit de faits qui sont déjà arrivés, la logique exige en effet que le temps de la subordonnée soit antérieur à celui de la principale :
  • Après que vous aurez parlé, il parlera.
  • Après que vous avez eu parlé, il s’est retiré.
  • Après que vous eûtes parlé, il se retira.
Malgré tout, l’usage du subjonctif s’est fortement répandu, et cette tendance est même devenue irrésistible selon la 13e édition du Bon Usage (Grevisse) de 1993, qui précise cependant que l’usage de l’indicatif n’est nullement périmé. À cet égard, le 6 octobre 2011, l'Académie française rappelle l'usage de l'indicatif après cette locution.

TraductionsModifier

RéférencesModifier


Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (après), mais l’article a pu être modifié depuis.