Voir aussi : aréolé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin areola (« petite surface ») → voir aire. Les autres sens proviennent d’une confusion avec auréole qui lui, vient du latin chrétien aureola [corona] (« [couronne] d’or »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aréole aréoles
\a.ʁe.ɔl\
 
Aréole et mamelon (sein d’une femme enceinte)

aréole \a.ʁe.ɔl\ féminin

  1. Petite aire, petite surface.
  2. (Anatomie) Disque plus ou moins coloré et grenu qui entoure le mamelon du sein.
    • Il lui reconnaissait une splendeur animale et une saveur de chair trop forte à son gré ; il lui imaginait des seins marqués d’une grande aréole brune, un ventre de safran, de soufre et d’ocre et des jambes velues. Il lui reprochait surtout un grain de peau trop gros. À quoi Thérèse répliqua que c’était possible et que, pourtant, le soir, la princesse Seniavine effaçait les autres femmes. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, pages 318-319)
    • Ses tout jeunes seins, très ronds, très petits et très séparés se couronnaient de grosses aréoles en boule. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, 1896 ; Livre III, ch. vii : Cléopâtre, Henri Cyral, “Collection française” no 21, Paris, 1929)
  3. (Astronomie) Cercle irisé qui entoure la lune.
  4. (Médecine) Disque qui se forme autour des boutons de la petite vérole, de la vaccine.
  5. (Botanique) Petites excroissances des cactus, à partir desquelles partent en faisceau les épines, des poils laineux, les feuilles, les méristèmes des nouveaux rameaux et les fleurs.
  6. (Botanique) Cercle coloré au fond de la corolle de certaines fleurs.
  7. (Botanique) Épaississement circulaire de la membrane cellulaire des gymnospermes

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier