Voir aussi : Arceau

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de arc avec le suffixe -eau. (c. 1165) arcel.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
arceau arceaux
\aʁ.so\
 
Un arceau.

arceau \aʁ.so\ masculin

  1. (Architecture) Courbure d’une voûte en berceau.
    • La place carrée, avec sa double rangée d'arceaux, était déjà, lors du grand siège de 1621, telle que nous la voyons aujourd'hui. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ce n'est pas parce qu'on a fui le cloître qu’on n'en garde pas l’idéal plus présent et plus vif parfois que ceux qui demeurent à l'ombre de ses arceaux. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 428)
  2. Petite voûte surbaissée d’un ponceau et de certaines portes, de certaines fenêtres.
  3. (Sculpture) Ornement en forme de trèfle.
  4. Par analogie, il désigne toute tige de bois ou de métal recourbée en forme de petit arc.
    • Les allées du jardin sont bordées d’arceaux de bois.
    • On s’est assises, les pieds sur les arceaux, près de la pelouse qui borde l’étang. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 81.)
    • Les arceaux du jeu de croquet.
  5. (Médecine) Châssis courbés en arc qui empêchent le drap de peser sur un membre malade, archets.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier