archaïsant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir archaïser (« rendre désuet »), et -ant, forme du participe présent.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
archaïsant archaïsants
\aʁ.ka.i.zɑ̃\

archaïsant \aʁ.ka.i.zɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : archaïsante)

  1. Celui, celle qui fait usage de tournures anciennes.
    • Or Asinius Pollion, qui passait lui-même pour un archaïsant, reproche à Salluste de l’être. — (Marc Baratin, Jean-Pierre Néraudeau, La Littérature latine, 2000)

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin archaïsant
\aʁ.ka.i.zɑ̃\

archaïsants
\aʁ.ka.i.zɑ̃\
Féminin archaïsante
\aʁ.ka.i.zɑ̃t\
archaïsantes
\aʁ.ka.i.zɑ̃t\

archaïsant \aʁ.ka.i.zɑ̃\

  1. Archaïque.
    • Le réflexe jacobin, aggravé par le réflexe conservateur, condamnerait le français au ghetto, à un pittoresque archaïsant. Tout bouge, tout évolue. Le pédantisme, qui veut figer la langue, est la lettre morte d'une science vétilleuse. — (Pol Vandromme, Jours d'avant, L'Âge d'Homme, 1993, p. 81)
  2. Qualifie un texte, un discours etc., dont le style est remarquable par l'emploi récurrent de formes anciennes, d'archaïsmes.
  3. (Péjoratif) Qui a tendance à rabaisser, en reprochant d’être trop ancien.
    • Dans l’art hellénistique et romain, le phénomène « archaïsant » n’est pas uniquement lié à une recherche stylistique. La référence au passé - un passé grec -, sur des objets destinés à meubler essentiellement l’espace des demeures romaines (reliefs, bases, plaques Campana) tout en créant une atmosphère sacrée, renvoie au temps des dieux et à des rites énoncés comme plus anciens, tels que la libation. — (Ktèma, n° 31, 2006)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe archaïser
Participe Présent archaïsant
Passé

archaïsant \aʁ.ka.i.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe archaïser.

PrononciationModifier

RéférencesModifier