Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1659) Du latin archaismus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
archaïsme archaïsmes
\aʁ.ka.ism\

archaïsme \aʁ.ka.ism\ masculin

  1. (Littérature) (Arts) Emploi de mots, de tours de phrase ou de procédés antiques et hors d’usage.
    • Les consonnes subissent dans les langues celtiques divers traitements linguistiques dont la lénition interne. Ainsi les noms Péron, Pédron, Pezdron et Pezron sont tous des variantes d’un nom latin initial Petronem. Hormis le premier nom, les autres sont des archaïsmes. — (Albert Deshayes, Les Noms de famille bretons, dans Revue française de Généalogie, No. spécial 'Noms de familles, 2e sem., 2010, note p. 47)
    • Et M. Dagenais condamne vertement les archaïsmes de vocabulaire, de grammaire et de structure. Décisément, les archaïsmes n'ont pas la cote d'amour parmi les lexicologues. Pourtant, il y a eu de grands écrivains français qui ne boudaient pas les termes désuets et les tournures vieillottes. — (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, p. 55)
  2. (Par analogie) Pratique scientifique, sociale ou politique des temps révolus.
    • Elle doit remplacer les religions qui sont des archaïsmes effroyables, pour les femmes bien évidemment, mais aussi pour tous les hommes qui veulent la liberté et non celle de brimer celle des autres. — (La Soif de liberté, Le Devoir.com, 5 février 2011)

HyponymesModifier

→ voir Catégorie:Archaïsmes

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

archaïsme \Prononciation ?\

  1. Archaïsme.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 89,7 % des Flamands,
  • 80,0 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]