Voir aussi : Archi, archi

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien ἀρχι-, arkhi-, dérivé de ἄρχω, árkhô (« commencer, mener, gouverner »).

Préfixe Modifier

archi- \aʁ.ʃi\

  1. Préfixe qui sert à marquer la prééminence, la supériorité.
  2. Marque la grandeur, la multitude.
  3. (Familier) (Populaire) Marque l’excès dans la chose dont on parle.
    • Oui, oui, répéta-t-il, tu es millionnaire et même archi-millionnaire, j’en conviens... — (Eugène Chavette, La Chambre du crime, 1875)
    • Seulement il me demande de lui procurer un de mes livres. C'est autant dire impossible. Tous les 3 sont archi-épuisés. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 151, p. 125, 3 mars 1933)
    • Je pense qu'il y en a qui sont partis seulement parce qu'ils n'étaient plus capables de tolérer le décor archilaid de la maison de leurs parents. — (Thomas Ouellet St-Pierre, Même ceux qui s'appellent Marcel, Leméac, 2014, page 117)
    • Il ne veut archi pas.: Il ne veut absolument pas.

Variantes orthographiquesModifier

  • arch- (devant un mot commençant par une voyelle)

SynonymesModifier

Marque de la supériorité
Marque de l’excès

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

Marque de prééminence


TraductionsModifier


Marque de grandeur, de multitude


TraductionsModifier


Marque d’un excès


TraductionsModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier