aristophanien

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de Aristophane et -ien.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin aristophanien
\a.ʁis.tɔ.fa.niɛ̃\
aristophaniens
\a.ʁis.tɔ.fa.niɛ̃\
Féminin aristophanienne
\a.ʁis.tɔ.fa.niɛn\
aristophaniennes
\a.ʁis.tɔ.fa.niɛn\

aristophanien \a.ʁis.tɔ.fa.niɛ̃\ masculin

  1. (Métrique ancienne) Se dit d'une sorte de vers (le tétramètre anapestique catalectique), fréquent chez le poète comique Aristophane.
  2. Relatif à Aristophane, qui relève de son théâtre. (Pour ce qui rappelle Aristophane, on utilise plutôt aristophanesque ou plus rarement aristophanique.)
    • (1843) [C]ette façon hardie et personnelle de s'exprimer en présence d'un public intelligent [...] a précisément quelque chose d'antique et d'aristophanien. — (Paul de Musset, « Charles Gozzi », in Revue des deux mondes (mensuel, 1829-1971), nouv. sér. (1843-1848), t. VIII (octobre-décembre 1844), Paris, [1844], page 668 → lire en ligne)
    • (1993) [...] la combinaison aristophanienne du choix des choses justes et de l'éloge des plaisirs des sens est conforme à la nature. — (Leo Strauss, Socrate et Aristophane, éd. L'Éclat, 1993 ISBN 2-905372-83-4, chap. II « Les Nuées », page 42 → lire en ligne)
    • (1997) [L]e héros aristophanien est rarement un brave homme [...] — (Pascal Thiercy, « Introduction », in Aristophane, Théâtre complet, éd. Gallimard, coll. « Bibl. de la Pléiade », 1997 ISBN 2-07-011385-X, page XII)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier