Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1360) Du roman armata (sens identique), dérivé, via le participe passé substantivé, du latin armo, armare (« armer »), lui-même du latin arma (« armes »). Le terme est utilisé pour désigner l'ensemble des hommes engagés directement par le suzerain, distinct de l'ost féodal.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
armée armées
\aʁ.me\

armée \aʁ.me\ féminin

  1. (Militaire) Ensemble structuré de soldats, avec leur équipement et leurs infrastructures.
    • Son trésor est vide. Son armée, mal recrutée, mal équipée, mal disciplinée, absolument démoralisée par ses défaites récentes, est réduite à fort peu de chose par les licenciements forcés et les désertions. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 15)
    • L’armée est la manifestation la plus claire, la plus tangible et la plus solidement rattachée aux origines que l’on puisse avoir de l’État. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre III, Les Préjugés contre la violence, 1908, page 151)
    • En 1797, Philippot était de cette armée de Rhin-et-Moselle que Hoche mena d’Andernach à Wetzlar et il nous raconte qu'elle suivit l'ennemi sans relâche durant vingt lieues. — (Arthur Chuquet, Le sergent Philippot, dans Épisodes et portraits, éd. H. Champion, 1909, page 137)
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 180)
    • En 1223, première alerte. Du Caucase dévale une nuée de cavaliers. Ce n'est plus une horde : c'est une armée structurée, disciplinée d'un immense empire […]. — (René Cagnat & Michel Jan, Le milieu des empires, Robert Laffont, 1981, page 115)
  2. (Militaire) (En particulier) Formation supérieure à un corps d’armée mais inférieure à un groupe d’armées, comprenant généralement deux corps d’armée ou davantage (définition normalisée par l’OTAN AAP-6 depuis 1983).
  3. (Militaire) La composante terrestre des forces armées.
  4. (Militaire) L’ensemble des forces armées. — Note : Chaque pays utilisera « armée » dans un sens ou dans l’autre mais pas dans les deux.
    • Le capitaine Arbogast avait raison quand, hier soir, à l'apéritif, il nous disait :
      « Dans l’Armée, il ne faut pas se presser; quand on a reçu l'ordre, eh bien ! il faut attendre le contre-ordre. »
      — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 20)
  5. (Figuré) (Par extension) Grande quantité de personnes, d’animaux, d’objets similaires.
    • L'enfant-roi dont nobles et bourgeois avaient admiré le courage sur la place du marché de Smithfield et que l’armée des paysans révoltés avait suivi avec un religieux respect, devint un adolescent velléitaire et finit par mourir en prison, méprisé par les grands et oublié de son peuple. — (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 259)
    • La grande forêt des Ardennes est une des plus chargée de mystères. […]. L'hiver, lorsque la neige a cessé de tomber depuis quelques jours, lorsque l’armée des sapins noirs immobiles se détache sur le sol blanc, le voyageur solitaire doit se défendre contre un sentiment de crainte, presque d'angoisse. — (Georges Blond, L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, page 130)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

HolonymesModifier

Formation militaire :

MéronymesModifier

Formation militaire :

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe armer
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
armée

armée \aʁ.me\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe armer.
    • Ordinairement elle est ovale et assez courte; mais elle a toujours une tendance à se scalariser, et alors sa spire s’alonge et les tours se disjoignent plus ou moins; enfin sa carène peut être simple ou être armée de tubercules épineux. — (H. de Blainville, Disposition méthodiques des espèces récentes et fossiles des genres pourpre, ricinule, licorne et concholépas de M. de Lamarck, et description des espèces nouvelles ou peu connues, faisant partie de la collection du muséum d’histoire naturelle de Paris, in Mémoires du Muséum d’histoire naturelle, volume 42, 1832, page 228)

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin armé
\aʁ.me\

armés
\aʁ.me\
Féminin armée
\aʁ.me\
armées
\aʁ.me\

armée \aʁ.me\

  1. Féminin singulier de armé.
    • Ordinairement elle est ovale et assez courte; mais elle a toujours une tendance à se scalariser, et alors sa spire s’alonge et les tours se disjoignent plus ou moins; enfin sa carène peut être simple ou être armée de tubercules épineux. — (H. de Blainville, Disposition méthodiques des espèces récentes et fossiles des genres pourpre, ricinule, licorne et concholépas de M. de Lamarck, et description des espèces nouvelles ou peu connues, faisant partie de la collection du muséum d’histoire naturelle de Paris, in Mémoires du Muséum d’histoire naturelle, volume 42, 1832, page 228)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
armée armées
\Prononciation ?\

armée \Prononciation ?\ féminin (graphie ABCD)

  1. (Militaire) Armée.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 p. ISBN 978-2906064645, p. 92

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français armee.

Nom commun Modifier

armée \Prononciation ?\ féminin

  1. Armée.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier