Voir aussi : armorie

FrançaisModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin armorié
\aʁ.mɔ.ʁje\

armoriés
\aʁ.mɔ.ʁje\
Féminin armoriée
\aʁ.mɔ.ʁje\
armoriées
\aʁ.mɔ.ʁje\
 
Drapeau armorié de Grenade (sens 2)

armorié \aʁ.mɔ.ʁje\

  1. Qualifie un objet (reliure, papier officiel, vitrail, monument funéraire…) ou une représentation (peinture, sculpture, emblème…), qui intègre des armoiries, à titre de référence, de symbolisme ou de propriété (commanditaires, fondateurs, financeur, etc.).
    • Ils entrèrent dans une pièce chaude où deux mètres de feu crépitaient sous une hotte armoriée de signes étranges. — (Stefan Wul La Mort vivante, 1958, page 35)
    • Il lut la petite phrase que j’avais écrite sur le papier armorié de la marquise. — (Patrick Modiano, La Place de l’Étoile, 1968, page 142)
  2. (Vexillologie) Se dit d’un drapeau, étendard, etc. qui intègre des armoiries dans sa représentation.
    • Le joli morceau ! dit l’homme à la perche en regardant Tiennette. Voilà une fille de corps de garde ! Elle attirerait des recrues à nos boutiques, sous le drapeau armorié, et ferait signer des engagements ! — (Eugène Demolder, Le Jardinier de la Pompadour, 1904, Mercure de France)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe armorier
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
armorié

armorié \aʁ.mɔ.ʁje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe armorier.
    • De hauteur inégale, elles boîtent dans le ciel ; une autre vraiment splendide dans son isolement que fait encore valoir la médiocrité des deux clochers récemment construits de chaque côté de la façade de l’Église, c’est la tour normande de Saint-Ouen dont le sommet est armorié d’une couronne. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, 1915, Plon-Nourrit)