FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de arpent.

Verbe Modifier

arpenter \aʁ.pɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mesurer des terres par toute mesure agraire.
    • Arpenter le terrain d’un village.
    • Faire arpenter une pièce de terre.
  2. (Figuré) (Familier) Parcourir un espace avec vitesse et à grands pas.
    • La nuit est froide. Je me réchauffe en arpentant le pont à grands pas pendant une demi-heure. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Avant que le dernier coup n'eût fait vibrer le dernier timbre, Taxis, une petite sonnette à la main, arpentait déjà la grande salle, à pas méthodiques et déterminés. — (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901))
    • Il se leva, et arpenta plusieurs fois la salle d'auberge. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea in "Contes Galiciens", traduction anonyme de 1874)
    • Il arrive aussi, mais cet usage tend à disparaitre au début de la IIIe République, que les filles racolent en arpentant à tour de rôle le trottoir situé devant la maison. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier