Étymologie

modifier
(1700)[1] Dérivé de arpentant, avec le suffixe -euse[2].

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
arpenteuse arpenteuses
\aʁ.pɑ̃.tøz\
 
Une arpenteuse

arpenteuse \aʁ.pɑ̃.tøz\ féminin

  1. (Entomologie) Sorte de longue chenille qui semble mesurer l’espace qu’elle parcourt.
    • L’arpenteuse de la pruche n’est pas une maladie, mais un insecte indigène au Québec, rappelle Patrick Harvey, coordonnateur des relations de presse au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. — (Marie Tison, « Le cas du sentier numéro 12 », dans La Presse, 17 février 2020 [texte intégral])
  2. (Métier) Celle qui arpente, qui mesure les terres (pour un homme, on dit : arpenteur).
    • Ma mère n’a jamais voulu que je devienne arpenteuse, confie-t-elle, car avant ni après moi, jusqu’à présent, aucune autre femme n’a exercé ce métier. — (Ruth Cadet, « Rose Martine Milard, l’unique femme arpenteuse en Haïti », dans Le Nouvelliste, 14 juillet 2016 [texte intégral])
    • « Alors l’objectif est de faire de l’investigation et de l’observation sur place. On mesure, on note, on atteste ce qu’on voit et on analyse », précise Chantal Arguin, arpenteuse-géomètre et présidente de l’entreprise Arguin et associés, arpenteurs-géomètres. — (Nadia Bergeron, « Certificat de localisation : le bilan de santé de votre maison ! », dans Le Journal de Québec, 12 octobre 2019 [texte intégral])
  3. (Sexualité) (Péjoratif) Prostituée.
La locution chenille arpenteuse utilise l’adjectif.

Synonymes

modifier

Quasi-synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Forme d’adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin arpenteur
\aʁ.pɑ̃.tœʁ\

arpenteurs
\aʁ.pɑ̃.tœʁ\
Féminin arpenteuse
\aʁ.pɑ̃.tøz\
arpenteuses
\aʁ.pɑ̃.tøz\

arpenteuse \aʁ.pɑ̃.tøz\

  1. Féminin singulier de arpenteur.
    • La pieuvre nage ; elle marche aussi. Elle est un peu poisson, ce qui ne l’empêche pas d’être un peu reptile. Elle rampe sur le fond de la mer. En marche elle utilise ses huit pattes. Elle se traîne à la façon de la chenille arpenteuse. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, tome II, Émile Testard, 1892, page 206)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Sources

modifier

Bibliographie

modifier