arrière-petite-fille

Étymologie

modifier
Dérivé de petite-fille, avec le préfixe arrière-.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
arrière-petite-fille arrière-petites-filles
\a.ʁjɛʁ.pə.tit.fij\

arrière-petite-fille \a.ʁjɛʁ.pə.tit.fij\ féminin

  1. Fille du petit-fils ou de la petite-fille, par rapport au bisaïeul ou à la bisaïeule.
    • J'arrive à l'Espérance les Hauts, chez Marie-Ange, dite madame Gaston, qui marie aujourd'hui son arrière-petite-fille. — (Laurence Pourchez, Grossesse, naissance et petite enfance en société créole (Ile de la Réunion), Éditions Karthala & CRDP Réunion, 2002, page 374)
    • Comment cette goton peut être l’arrière-petite-fille de la belle Ulianna, voilà encore une de ces énigmes de la filiation que je renonce à élucider. — (Diane Meur, Les Vivants et les Ombres, Sabine Wespieser éditeur, 2007, chapitre III-6)
    • La tombe de Georges Méliès n’avait pas fière allure, au cimetière du Père-Lachaise (20e), en 2019, quand son arrière-petite-fille a entrepris de la faire restaurer. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 21 octobre 2022, page 2)

Hyperonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier


Voir aussi

modifier