aspergille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle)[1] Du latin aspergillus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aspergille aspergilles
\as.pɛʁ.ʒil\
 
Un aspergille (1).
 
Extrémité du conidiophore d’un aspergille (2).

aspergille \as.pɛʁ.ʒil\ masculin

  1. (Archéologie, Religion) Ustensile utilisé pour répandre de l’eau lustrale ou bénite.
    • Les principaux attributs qui accompagnent cette dédicace et motivent l’interprétation que nous venons de donner sont la peau de bélier, le pedum , la flûte à double tuyau, qu’on pourrait facilement prendre ici pour l’aspergille, la harpa ou couteau du sacrificateur, et la pomme de pin ou le rameau des dendrophores. — (Jean-César-Marie-Alexandre Chaudruc de Crazannes, Mémoire sur quelques antiquités de la ville d’Agen, dans le tome second des Mémoires et dissertations sur les antiquités nationales et étrangères publiées par la Société royale des antiquaires de France, Paris, 1820, page 382)
    • Des deux côtés de sa large façade, sur la frise et au dessus, jusqu’au grand stylobate des gladiateurs, on distingue des boucliers sur lesquels sont gravées des inscriptions presque complètement effacées et illisibles, des faisceaux et trophées d’armes, des instruments de marine, divers ustensiles du culte païen, tels que le bâton augural, la patère, le le profericulum et l’aspergille, le tout gravé sur la pierre avec un art inimitable. — (Théodore Ogier, Voyage de Lyon à Avignon par le chemin de fer et le Rhône, Bajat fils, Lyon, 1854)
  2. (Mycologie) Genre de champignons, de type moisissure, dont la fructification a une forme de goupillon.
    • Cet Aspergille diffère du Penicillum candidum, seulement en ce que ses sommités se réunissent pour former une tête. — (Louis Secretan, Mycographie suisse, ou description des champignons qui croissent en Suisse, particulièrement dans le canton de Vaud, aux environs de Lausanne, tome III, Bonnant, Genève, 1833, page 541)
    • L’aspergillose est aussi une maladie infectieuse. Elle est due à un champignon, l’aspergille, qui sévit sur l’intestin grêle et le foie, y déterminant des plaques nécrosées et des nodules caséeux. — (Louis Mannant, Le Pigeon, cet inconnu, Rousseau frères, Bordeaux, 1958, page 466)
    • Cette étude de l'Université d’Örebro (Suède) montre qu’une enzyme, dérivée de l’aspergille noir - un champignon filamenteux- (aspergillus niger aspergillus prolyl endoprotease ou AN-PEP), optimise la tolérance au gluten chez les patients sensibles et apporte ainsi une certaine « sécurité alimentaire ». — (Sensibilité au gluten : L’enzyme qui change la donne et apporte une sécurité, santelog.com, 15 mai 2017)

SynonymesModifier

Ustensile :

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Guillaume du Choul (1496-1560), cité par Charles Drelincourt dans Du Faux visage de l'antiquité et des nullités prétendues de la réformation de l'Église, 1653, page 66.