Étymologie

modifier
Emprunté au latin assentire (« approuver »).

assentir \a.sɑ̃.tiʁ\ (transitif indirect) 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) (Désuet) Donner son assentiment.
    • Il assentit à ma requête, sous la condition que cela s’effectuerait dans la Bibliothèque qu’il avait aménagée hors de notre appartement, au cinquième étage de l’immeuble. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, chapitre non paginé)
    • Musulmans, juifs et chrétiens ne peuvent qu’assentir à ce même dessein divin ! — (Maurice Borrmans, « Foi chrétienne et versets coraniques » dans la revue Études, juillet-août 2003)
    • Or, la raison qui fait penser que la volonté s'étend plus loin que l'intellect, c'est qu'on fait l'expérience, à ce qu'on dit, qu'il n'est pas besoin d'une plus grande faculté d'assentir, autrement dit d'affirmer et de nier, que celle que nous avons déjà, pour assentir à une infinité d'autres choses que nous ne percevons pas, tandis qu'il y faudrait, bien sûr, une plus grande faculté de comprendre. — (Spinoza, Ethique, 1677, édition annotée et traduite sous la direction de Maxime Rovere, Flammarion, 2021, page 323.)
  • Il est employé avec la préposition à : assentir à….

Dérivés

modifier

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

assentir \ɐ.sẽ.tˈiɾ\ (Lisbonne) \a.sẽ.tʃˈi\ (São Paulo) 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Approuver, donner son accord.

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier