assiégeant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir assiéger

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin assiégeant
\a.sje.ʒɑ̃\

assiégeants
\a.sje.ʒɑ̃\
Féminin assiégeante
\a.sje.ʒɑ̃t\
assiégeantes
\a.sje.ʒɑ̃t\

assiégeant \a.sje.ʒɑ̃\

  1. Qui assiège.
    • L’armée assiégeante. Les troupes assiégeantes.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
assiégeant assiégeants
\a.sje.ʒɑ̃\

assiégeant \a.sje.ʒɑ̃\ masculin (Surtout au pluriel)

  1. Celui qui assiège.
    • Le prince, pour toute réponse, jeta le sien du haut de la muraille ; puis, comme la nuit s’avançait, assiégés et assiégeants firent leurs dispositions, les uns d’attaque et les autres de défense. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • D’un autre côté, les assiégeants cherchaient à mettre le feu à ces hourds de bois qui rendaient le travail des sapeurs impossible […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Les assiégeants laissèrent sur le carreau 5.000 morts, dont 1.200 travailleurs. Il y en eut 800 du côté des assiégés. — (F. Azibert, « Lille (1708) », dans Sièges célèbres : étude historique sur les défenses de places, Paris : chez Charles Delagrave, 1890)
    • Ayant acquis la preuve des relations qui existaient entre Césaire et les assiégeants, les habitants décidèrent de déposer l'évêque dans une barque et de le lâcher sur le Rhône. […] et, sans doute pour éviter que le fugitif ne renseignât les assiégeants sur la situation de la ville, on dût renoncer au projet. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

NotesModifier

On dit aussi avec un sens collectif: L’assiégeant et l’assiégé, pour Les assiégeants et les assiégés.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe assiéger
Participe Présent assiégeant
Passé

assiégeant \a.sje.ʒɑ̃\

  1. Participe présent du verbe assiéger.

PrononciationModifier

RéférencesModifier