associationnisme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de association avec le suffixe -isme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
associationnisme associationnismes
\a.sɔ.sja.sjɔ.nism\

associationnisme \a.sɔ.sja.sjɔ.nism\ masculin

  1. (Psychologie) Théorie d’après laquelle les idées élémentaires ont la propriété de se regrouper automatiquement, gouvernant de cette manière, au moins pour une part, l’ensemble de la vie physique.
  2. (Philosophie) Doctrine des philosophes empiristes, au (XVIIe siècle) et au (XVIIIe siècle), d’après laquelle les principes de notre vie psychique ne sont pas constitutifs de l’esprit, mais sont au contraire issus de lois procédant de l’expérience, au gré des circonstances, et indépendamment de la volonté du sujet conscient.
    • — Toute la discussion que je viens de vous infliger, je n’aurais pu en échafauder les raisonnements sans le travail critique accompli par les philosophes modernes sur l’associationnisme, depuis les temps lointains de Hobbes et de Locke. — (Régis Messac, le Mystère de M. Ernest [1928], éditions de la Grange Batelière, 2022, première partie, chapitre VIII, p. 69)
  3. (Islam) Fait d’associer à Dieu d’autres divinités.
    • Cet abandon à Dieu émane d’une conception absolue de l’unicité divine ; elle explique la véhémence avec laquelle Gazali rejette les causes secondes et refuse à l’univers une cohérence intrinsèque, même si elle n’exclut pas l’action divine. Il pense que l’affirmation d’une causalité même seconde mène vers l’associationnisme (shirk), si elle n’en n’est pas constitutive […]. — (Mustapha Hogga, Orthodoxie, subversion et réforme en Islam → lire en ligne)

SynonymesModifier

(En religion musulmane) (3) :

Apparentés étymologiquesModifier

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier