FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien στιλβός, stilbós (« brillance, éclat »), précédé du préfixe privatif a-: littéralement, "sans éclat", par allusion aux fleurs individuelles qui sont peu voyantes malgré la somptuosité des centaines de ces fleurs réunies en épis terminaux.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
astilbe astilbes
\as.tilb\
 
Un astilbe.

astilbe \as.tilb\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Botanique) Genre botanique de saxifragacées à fleurs en épis terminaux très voyants et à feuillage caduc, comprenant une vingtaine d’espèces, dont certaines sont cultivées comme fleurs ornementales, et dont les feuilles desséchées se prennent en infusion en Asie.
    • L’astilbe était autrefois associé au genre Hoteia, mais des révisions taxinomiques l’ont ramené dans le taxon initial d’où il tire son nom verenaculaire, i.e. le genre Astilbe'.

NotesModifier

En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

Le genre a été flottant par le passé; ainsi, la variante vieillie astibbe est donnée comme de genre féminin dans les dictionnaires du XIXe siècle.

VariantesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • Dictionnaire encyclopédique Quillet édition 1979