FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français atour dérivé de atourner.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
atour atours
\a.tuʁ\

atour \a.tuʁ\ masculin

  1. Sorte de hennin de petite taille porté par les femmes au Moyen Âge.
  2. Parure de femme
    • Cet attirail, qui justifie le mot atours, bientôt inexplicable, était en damas de grand prix ce soir là, car Mme Soudry possédait cent habillements plus riches les uns que les autres. — (Honoré de Balzac, Les Paysans (1823))
  3. (Par extension) (Au pluriel) Tenue d’apparat.
    • Les gens comme les bêtes étaient ornés de leurs plus somptueux atours. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • L'après-midi ces dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours se pavanaient en grappes serrées tout le long de la rue centrale (seule rue large) en jacassant et grignotant des pépons de courges et pastèques grillées et salées. — (Aurore Lebouteux, Regards sur le passé, La Pensée universelle (1973), page 19)
    • On aura beau nous avoir vanté les fêtes tranquilles et sans essoufflement, on constate que pour la grande majorité des mortels, elles représentent un moment où l’on sort ses plus beaux atours, comme on disait au temps de nos grands-parents. — (Mathieu Bock-Côté, Le mou nous étouffe!, Le journal de Québec, 29 décembre 2020)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   atour figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bijou.

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

atour \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de ator.

RéférencesModifier