FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin atrium.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
atrium
\a.tʁi.jɔm\
atriums
\a.tʁi.jɔm\
atria
\a.tʁi.ja\
 
Atrium d’une maison romaine à Solunto en Sicile.

atrium \a.tʁi.jɔm\ masculin

  1. (Architecture) Partie d’une maison antique romaine constituée d’une cour intérieure et le plus souvent entourée d’une galerie couverte et soutenue par deux rangées de colonnes, galerie que l’on nomme portique.
    • Il est en outre spécialement chargé de veiller à la conservation des images des ancêtres, des statues et des objets de prix exposés dans l’atrium. Il verrait avec peine qu’on le rangeât parmi le vulgum pecus de la classe servile; car il compte parmi ceux qu’on appelle les ordinarii. — (Henri Dejust, L'esclavage, Paris : chez A. Durant & Pedone-Lauriel, 1873, page 417)
  2. (Par extension) Cour intérieure couverte ou non, ou pièce à l’éclairage zénithal.
  3. (Anatomie) Oreillette dans la nouvelle nomenclature ; chacune des deux cavités du cœur qui sont placées au-dessus des deux ventricules.

NotesModifier

Le pluriel atriums est explicitement donné dans plusieurs dictionnaires[1][2][3]. Le pluriel atria est donné par le TLFi[4] et le Petit Larousse illustré de 1905[5]. La forme atria, signalée par Girodet comme étant une difficulté du français[6], semble plus rare. Aucune précision quant au pluriel dans les Dictionnaires de l’Académie française[7], ni dans d’autres dictionnaires classiques[8].

SynonymesModifier

architecture
anatomie

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   atrium figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • atrium sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (atrium)
  2. Groupe de recherche Franqus, Dictionnaire de la langue française – Le français vu du Québec, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, 2012 → consulter cet ouvrage
  3. Morphalou, Centre national de ressources textuelles et lexicales, 2009 → consulter cet ouvrage
  4. « atrium », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  5. Petit Larousse illustré 1905, dictionnaire1905.u-cergy.fr, atrium
  6. Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, page 94, 2007, Bordas, SEJER
  7. Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (atrium)
  8. Larousse.fr, Petit Robert, Littré, Reverso

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

 
atrium de l’université de Göttingen

atrium (pluriel : atria ou atriums)

  1. (Architecture) (Anatomie) Atrium.
    • The atrium at the front of the shopping mall is designed as an impressive architectural feature.
    • The heart has two atria.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de ater (« noir ») avec le suffixe -ium, littéralement « pièce noircie par la fumée du foyer ».

Nom commun Modifier

atrium

  1. Atrium, grande salle à l’entrée de la maison romaine, ordinairement couverte et ornée d’une colonnade.
  2. Cour intérieure, salle d’entrée.
  3. (Par métonymie) Demeure, domicile, gîte, habitation, logement, logis.
  4. Vestibule, portique, parvis des monuments publics.
  5. Palais.

SynonymesModifier

DérivésModifier