Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé du verbe attendre.

Locution conjonctive Modifier

attendu que \a.tɑ̃.dy kə\

  1. Étant donné que.
    • Je conseille à Charon de doubler son droit de péage, à Pluton de faire la guerre contre Jupiter pour être le premier des dieux, attendu que Jupiter gouverne mal les hommes, et que l’empire des morts est plus étendu que celui des vivants. — (François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Dialogues des morts, chap. 20, 1718, Paris : chez Eugène Belin, 1876, p. 91)
    • Il traita d’abord Joséphine de putain, chose affirma-t-il qui ne l’étonnait guère attendu qu’elle était la fille de sa mère, […]. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La baronnie d’Elbeuf fut adjugée à René, duc de Lorraine ; mais Jean de Rieux déclara ne pouvoir rendre les 12 fiefs dont Bourgtheroulde faisait partie, attendu que, donnés en mariage à sa sœur, ils étaient détenus par des tiers. — (M. Charpillon , Dictionnaire historique, géographique, statistique de toutes les communes de l'Eure, Les Andelys : chez Delcroix, 1868, p. 522)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier