atterrissage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De atterrir, avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
atterrissage atterrissages
\a.tɛ.ʁi.saʒ\

atterrissage \a.tɛ.ʁi.saʒ\ masculin

Atterrissage à l’aéroport Charles de Gaule vu du cockpit
  1. (Aéronautique, Marine) Action d’atterrir.
    • Son guiderope traîna de nouveau sur le sol et il envisagea la possibilité de tenter un atterrissage. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 104 de l’éd. de 1921)
    • Je pouvais être satisfait de mon atterrissage. Après quarante-huit jours de mer, mon erreur de longitude était inférieure à deux milles. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Aérospatial) Action de poser un engin aérospatial sur le sol d’un astre.
    • L' atterrissage de la sonde Huygens sur Titan a eu lieu le 14 janvier 2005.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   atterrissage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : avion.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier