au-devant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De devant.

Adverbe Modifier

au-devant

  1. À la rencontre de quelque chose. — Note : Elle donne l'idée de mouvement anticipé vers quelque chose ou quelqu’un.
    • On n'attend pas même qu'on en demande, et l'on court au-devant du souhait des gens — (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I scène I, 1663)
    • Quand cette pauvre voiture enfila le petit pavé, les habitants du château, qui déjeunaient, eurent un accès de rire ; mais, en reconnaissant la tête chauve du vieillard, qui sortit entre les deux rideaux de cuir du berlingot, monsieur d’Hauteserre le nomma, et tous levèrent le siège pour aller au-devant du chef de la maison de Chargebœuf. — (Honoré de Balzac, Une Ténébreuse Affaire, 1841, chapitre deuxième)
    • Ainsi de ses vêtements où traînaient de même que dans ses cheveux, des odeurs au-devant desquelles j’employais tout mon désir (odeurs planes, si j’ose dire, sans rien de provocant). — (Philippe Sollers, Une curieuse solitude, Seuil, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 62)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier