au petit bonheur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De petit, ici à valeur restrictive, et bonheur dans son sens étymologique de chance, bonne fortune, heureux hasard.

Locution adverbiale Modifier

au petit bonheur \o p(ə).ti bɔ.nœʁ\

  1. En faisant confiance au hasard, au sort, sans préparation ni réflexion préalable.
    • Ces hommes-là se comportaient comme des individus chargés d’une électricité mystérieuse, extérieure, et qui la dépensaient au petit bonheur, ou plus exactement au petit malheur. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vers le roi, Grasset, 1920, réédition Le Livre de Poche, pages 390-391)
    • Au départ, vous aviez cinq voix, Coignet cinq, et les autres suffrages se répartissaient au petit bonheur sur vos concurrents. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 113)
    • La fille à tout le monde a bon cœur,
      Elle me donne, au petit bonheur,
      Les petits bouts de sa peau, bien cachés,
      Que les autres n’ont pas touchés.
      — (Georges Brassens, La Mauvaise herbe, 1954)
    • Ces embarcations peu maniables à toit incurvé – arqué, donc – sont ancrées au petit bonheur dans la baie. — (Thomas Jean, Visite : Sausalito, un village de barges en baie de San Francisco, ideat.thegoodhub.com, 24 août 2018)
    • Car la réalité est un piètre conteur. Elle entame ses récits au petit bonheur, en général bien avant le début de l’action, marche à l’aventure et décroche avant d’avoir dénoué les fils de l’intrigue... — (Somerset Maugham, cité par Hélène Pagesy, Club de lecture : 16 livres pour s'infiltrer dans la vie d’un espion, lefigaro.fr, 31 août 2018)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier