Voir aussi : Aucun

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1209) Du moyen français aucun, de l’ancien français alcun (980)[1], probablement un emprunt au latin vulgaire *al(i)cunu[1], du latin classique aliquem unum (« un certain »)[1].
(Adjectif indéfini) 950-1000 d’abord avec le sens « quelqu’un » dans les phrases hypothétiques affirmatives et dans les phrases interronégatives. La forme au pluriel attesté vers 1560 et vers 1580 avec le sens de « pas un » dans les phrases négatives[1].
(Pronom indéfini) 1100-50 avec le sens « pas un » ; remplace progressivement « nul » surtout à partir du XVIe siècle[1]. Attesté en 1152 avec le sens de « quelque » (un alcun) et vers 1170 alcune feiz « une certaine fois, un certain jour »[1].

Adjectif indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin aucun
\o.kœ̃\

aucuns
\o.kœ̃\
Féminin aucune
\o.kyn\
aucunes
\o.kyn\

aucun \o.kœ̃\

  1. Nul ; pas un (associé à une négation : ne, sans …).
    • Ils ont voulu se conserver la faculté d’y relâcher d’abord, en ne permettant pas qu’on insérât dans la convention aucune clause qui pût les en priver. — (Répertoire universel et raisonné de jurisprudence, 1827)
    • Comme il avait dû prendre les billets un par un, les appliquer symétriquement l’un contre l’autre, les lisser de la main, les égaliser de façon à ce qu’aucun ne dépassât ! — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • La corporation des férons est donc une des plus ancienne qui soit, et elle s’est probablement continuée sans aucune interruption depuis le « faber » romain jusqu’à la réforme de Turgot. — (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
    • L’observateur rapporte qu'une paysanne ayant vendu des oignons de perce-neige en guise de ciboulette, toutes les personnes qui en mangèrent furent surprises de vomissement, qui n'eurent aucunes suites fâcheuses. — (Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, Neufchâtel : Samuel Faulche, 1765, volume 12, page 326)
    • L’éleveur ne peut vendre aucun des chevaux d’élevage de son taboune avant qu'il ait atteint l'âge de trois ans et demi et qu'il ait été présenté à la commission; […]. — (Revue militaire des armées étrangères, tome 1, éditions R. Chapelot & Cie, 1904, page 129)
  2. (Littéraire) Quelque (sans négation à proximité : sens positif).
    • Pour offenser Dieu, mes enfants, pour perdre l’innocence et mériter l’enfer, il n’est pas nécessaire de faire aucune action déshonnête ; le désir seul est un crime. — (Explication historique, dogmatique, morale, liturgique et canonique du catéchisme, par l’abbé Ambroise Guillois, 10e édition, tome 2, Le Mans : chez Monnoyer frères, 1863, p. 423)
    • Le presbytère ayant été bâti par la commune de Fontaine-sur-Maye, celle de Froyelles a refusé de payer aucune indemnité de logement, sous prétexte que l’art. 136, a. 11, de la loi du 5 avril 1881 était inapplicable, puisqu’il y avait un presbytère communal. — (Recueil général des lois et des arrêts, volume 82, chez Jean-Baptiste Sirey, 1903, page 68)
    • Le conseil général du Gard […] est toujours « allé de l’avant ». Il institua l’assistance aux familles nombreuses avant même le vote d’aucune loi en ce sens. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le roi et les privilégiés auraient voulu que les états délibérassent comme en 1614, c'est-à-dire « par ordre ». Les privilégiés auraient eu immanquablement la majorité et les états auraient été incapables d'opérer aucune réforme sérieuse. — (Jacques Godechot, Les constitutions de la France depuis 1789, Garnier-Flammarion, 1970, page 22)

NotesModifier

Aucun est généralement suivi du singulier dès lors que celui-ci existe dans le sens considéré (notamment en cas d’entité dénombrable). Pourtant, et malgré son sens souvent privatif, aucun en tant qu’adjectif prend parfois la marque du pluriel quand il est utilisé avec un nom qui n’a pas de singulier ou qui change de sens au pluriel[2][3][4]. Exemple :
  • Cela n’engendrera aucune dette.
mais
  • Cela n’engendrera aucuns frais supplémentaires.
En revanche on écrira :
  • Aucun d’entre nous ne lira ce texte. (Aucun est ici pronom. Voir ci-dessous.)
On rencontre en outre dans la documentation un usage pluriel atypique, inusité aujourd'hui :
  • Mais pour ce qui regarde les idées que me représentent d'autres hommes, ou des animaux, ou des anges, je conçois facilement qu'elles peuvent être formées par le mélange et la composition des autres idées que j'ai des choses corporelles et de Dieu, encore que hors de moi il n'y eût point d'autres hommes dans le monde, ni aucuns animaux, ni aucuns anges. (Méditations métaphysiques, René Descartes, traduction de Claude Clerselier, 1661)
On attendrait désormais plutôt :

...aucun animal ni aucun ange.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

→ voir quelque

Pronom indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin aucun
\o.kœ̃\

aucuns
\o.kœ̃\
Féminin aucune
\o.kyn\
aucunes
\o.kyn\

aucun \o.kœ̃\

  1. Nul ; pas un ; rien ou personne de l’antécédent.
    • La Constitution impose à l’État l’obligation de salarier les ministres des cultes, mais elle ne fait aucune distinction entre eux et ne détermine d’ailleurs le traitement d’aucun. — (P.-A.-F. Gérard, L’insurrection du clergé catholique : Moyens de le faire rentrer dans l’ordre, Bruxelles, chez J. Rozez, 1879, page 21)
    • Des eaux qui arrosent ce pays, aucunes ne sont ferrugineuses. — (Comptes Rendus et Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Senlis, 1907, page 180)
    • Le lendemain aucuns ne vinrent à notre camp et le général Bonaparte fut forcé de les y contraindre avec menaces que s’ils ne nous apportaient rien, nous irions les chercher. — (La Revue du Caire, nos 30-35, 1941, pages 84)
    • Lisez tous les Cartésiens, aucun ne dit, comme Malebranche , que l’âme est incapable de se modifier elle-même. — (Pierre-François Guyot Desfontaines, Observations sur les écrits modernes, 1735-1743, Chaubert, 1742 ; Slatkine Reprints, volume 2, 1967)
    • Tu sais ce qu’un homme préfère entre une bonne fille de ferme et une pétasse sur talons aiguilles ? Aucune des deux, poursuivit-il sans attendre de réponse. Il a de l’affection pour la première et du désir pour la seconde.— (Jérôme Camut et ‎Nathalie Hug, W3, tome 1 : Le sourire des pendus, Éditions Télémaque, 2015, chapitre 1)

TraductionsModifier

SynonymesModifier

  • pas un
  • personne (dans le cas particulier où l’on parle de personnes)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « aucun », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. Jean Girodet, Dictionnaire Bordas Poche : Pièges et difficultés de la langue française, Éditions Bordas, 2008, ISBN 978-2-04-731287-2
  3. Office québécois de la langue française, Aucun sur bdl.oqlf.gouv.qc.ca, Banque de dépannage linguistique. Consulté le 8 février 2021.
  4. Académie française, Aucun / Aucuns sur dictionnaire-academie.fr. Consulté le 8 février 2021.
  5. Mathieu Avanzi, Université de Neuchâtel, Ces mots qui ne se prononcent pas de la même façon d’un bout à l’autre de la France sur Français de nos régions, 6 juillet 2017. Consulté le 11 août 2017.