Voir aussi : auné

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du vieux-francique *alina (« avant-bras » cf. vieux haut allemand elina, moyen néerlandais elne, latin ulna, « coude, coudée ») venant du gotique aleina.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
aune aunes
\on\

aune \on\ féminin

  1. (Métrologie) Mesure ancienne équivalant à 1,188 mètre instaurée par l’édit royal de François Ier pour tenter d’harmoniser les mesures de longueur, mais qui prit selon les lieux diverses valeurs.
    • AUNE, en allemand et en flamand elle, en danois alen, en suédois aln, en hollandais el, en anglais ell, en espagnol ana, en latin ulna. Mesure de longueur, employée particulièrement pour mesurer les tissus. Voyez aussi Stab. En Prusse, dans le commerce du fil, on donne aussi le nom d’elle ou aune à une certaine quantité d’écheveaux ou de schock de fil. Voyez Elle. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
    • Pour faire une saya ordinaire, il faut de douze à quatorze aunes de satin ; elle est doublée en florence ou en petite étoffe de coton très légère. — (Flora Tristan, « Les Femmes de Lima », dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Puis il la rappela, pour lui montrer trois aunes de guipure qu’il avait trouvées dernièrement dans une vendue. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Ils couchaient sur la paille et sur de vieux chiffons que Marie Coquelière apportait parfois, en cachette, dans ses poches, car cette honnête femme n’eût osé voler une aune de drap à ses maîtres. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 167)
    • Au bout d’une corde de plusieurs aunes
      Son cou ressent ce que pèse son cul.
      — (Bertolt Brecht, L’Opéra de quat’sous, acte III, scène 9, 1928, traduit de l’allemand par Jean-Claude Hémery, 1959)
  2. (Par extension) Bâton de même longueur dont on se servait pour mesurer.
  3. (Figuré) La mesure d’une chose.
    • À cette aune, il apparaît que le mouvement qui s’est mis en place en France à la fin des années 1990 a été beaucoup plus tardif que dans nombre d’autres pays. — (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)

AbréviationsModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
aune aunes
\on\

aune \on\ masculin

  1. Variante orthographique de aulne.
    • Si par hasard vos gardes et jardiniers trouvaient quelquefois sous leurs pas des faînes de hêtres, des fruits d’aunes, d’érable, de bouleau, et généralement de tous les fruits secs des arbres des forêts ou d’autres, qu’ils en ramassassent en passant quelques-uns dans leurs poches, et que vous voulussiez bien m'en faire parvenir quelques échantillons par occasion, j’aurais un double plaisir d'en orner ma collection naissante.— (Jean-Jacques Rousseau, Lettres élémentaires sur la botanique, F. Louis (Paris), 1802, p.162)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe auner
Indicatif Présent j’aune
il/elle/on aune
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’aune
qu’il/elle/on aune
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
aune

aune \on\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe auner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe auner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif du verbe auner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif du verbe auner.
  5. Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif présent du verbe auner.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • aune sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AngevinModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

aune \Prononciation ?\ masculin

  1. (Botanique) Inule d’Angleterre (Inula britannica).
  2. (Botanique) Souci.

RéférencesModifier

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 230 → [version en ligne]