autant que

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De autant et que.

Locution conjonctive Modifier

autant que \o.tɑ̃ kə\

  1. À proportion que.
    • L'autre jour, au bal, il est vrai qu'il m'a fait danser autant qu’il a voulu. Auriez-vous mieux aimé que je restasse assise sur ma chaise et que je fisse tapisserie comme une personne respectable ? — (Alfred Assollant, Trop tard !, chap. 8, en feuilleton dans L'Illustration n° 1237 du samedi 10 novembre 1866, p. 294)
    • Ainsi les bouillies bourguignonnes ne sont caustiques qu’autant qu’elles renferment du cuivre dissous à l'état de carbonate, c'est-à-dire tant qu'elles sont plus ou moins dans l'état primitif. — (Annales de l'École nationale d'agriculture de Montpellier, 1916, p. 314)
    • Je le défends autant que je puis.
    • Travaillez autant que vous pourrez.
    • Autant que j’en puis juger.
    • Autant que je puis le dire.
    • On n’est respecté qu’autant qu’on est juste.
    • Je ne le ferai qu’autant qu’il me l’aura permis.
    • Autant qu’il est possible.
  2. Aussi bien que.
    • La vraie question, nous le verrons, est de définir ce qu'était la magie pour les Anciens : science des "Mages" ou sorcellerie ? La frontière entre les deux est indécise, certainement autant qu’elle ne l'était, au Moyen-Âge, entre alchimie et science. — (André-Julien Fabre, Mythologie et plantes médicinales de l'Antiquité, publié dans Histoire des Sciences Médicales. vol 37(1), 2003, p. 65)
    • Je lis la bible autant que l'alcoran. — (Nicolas Boileau, Le Lutrin, IV)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier