Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1768) Du grec ancien αὐτοκρατής, autokrates.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
autocrate autocrates
\o.to.kʁat\
ou \ɔ.tɔ.kʁat\

autocrate \ɔ.tɔ.kʁat\ ou \ɔ.tɔ.kʁat\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Celui, celle dont la puissance ne relève d’aucune autre.
    • Et même au bled el-makhzen, où le Sultan règne en autocrate absolu, les révoltes contre son autorité ne sont pas rares. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 10)
    • Le poste de chef d’état-major général (Dubail) est supprimé. Le chef d’état-major général de l’armée (Joffre) devient, au moins en titre, maître absolu : un autocrate. — (Victor Margueritte; Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914, 1919)
    • En 1808, Napoléon […] voulut nous remettre à notre rang ! […] Au mépris de la géographie et de l’histoire, sans consulter les populations et même contre leur gré, contre leurs intérêts, contre leurs désirs, l’autocrate dessina ce département mosaïque […] — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Histoire) Titre que l’on donnait au tsar ou empereur de Russie, ou à la tsarine, quand c’était une femme qui régnait.
    • Autocrate de toutes les Russies.
  3. (Par hyperbole) Personnage qui veut imposer sa volonté à tout le monde.

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • autocrate sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien αὐτοκρατής, autokrates.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
autocrate
\aʊ.tɔ.ˈkra.te\
autocrati
\aʊ.tɔ.ˈkra.ti\

autocrate \aʊ.tɔ.ˈkra.te\ masculin

  1. Autocrate.

Apparentés étymologiquesModifier