FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1119) De automne composé avec le suffixe -al.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin automnal
\o.tɔ.nal\
automnaux
\o.tɔ.no\
Féminin automnale
\o.tɔ.nal\
automnales
\o.tɔ.nal\
 
Un paysage automnal.

automnal \o.tɔ.nal\ masculin

  1. Qui appartient à l’automne.
    • On peut se perdre dans le silence automnal des allées du parc de Steglitz. — (Hélène van Camp, En deuil de Franz Kafka, 1996)
    • Comme l’espérance était la dominante du printemps, une terreur secrète s’empare de l’âme automnale, la fait glisser jusqu’à l’horreur d’elle-même et jusqu’au désespoir. — (Robert Mauzi, L’Idée du bonheur dans la littérature et la pensée française au XVIIIe siècle, 1960)
    • Le soir, résonnaient les sons joyeux des flûtes par-delà les montagnes automnales. — (Genjirō Yoshida, La Femme de Seisaku, traduit par Hiroto Kano et Ana Lazarée, édition Stalker, 2007, page 28)
    • Il apparaît assez tardivement , comme la plupart des hygrophores, préférant la fraîcheur des pluies automnales aux chaleurs de la fin de l'été. — (Jean-Louis Lamaison & ‎Jean-Marie Polese, Encyclopédie visuelle des champignons, Éditions Artémis, 2005, p. 126)
  2. (En particulier) (Catholicisme) Qualifie la partie du bréviaire qui contient l’office des trois mois de l’automne.

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier