FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ancien cas régime de autre, formé à partir du datif du mot latin alter, *alterui, altération de alteri d’après cui  [1].

Pronom indéfini Modifier

autrui \o.tʁɥi\ masculin singulier

  1. (Littéraire) Les autres personnes, une autre personne, le prochain. Note : Avec ce sens collectif, il ne s’emploie que comme complément. Toujours utilisé avec une préposition.
    • S’amuser aux dépens d’autrui.
    • Et ils ont cherché à accaparer, chacun pour soi, la plus grande quantité de jouissances possible, sans s’occuper des intérêts d’autrui. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste, 1899-1920)
    • Vouloir construire son bonheur sur la souffrance d'autrui est non seulement immoral, mais irréaliste. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, page 43)
  2. (Philosophie) Quelqu’un qui n’est pas moi.
    • À l’acculturation galopante s’ajoute l’incapacité de l’école à remplir cette mission essentielle qui est d’apprendre l’existence d’autrui. L’autrui qu’on y apprend est virtuel et idéalisé, […] — (Franz-Olivier Giesbert, Le philosophe qui secoue la France, journal Le Point, no 2218, 12 mars 2015, page 48)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • autrui sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin alter, *alterui, altération de alteri d’après cui.

Pronom indéfini Modifier

autrui masculin

  1. Autrui.