avaler par le trou du dimanche

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de avaler, trou et dimanche.

Locution verbale Modifier

avaler par le trou du dimanche \Prononciation ?\ (se conjugue → voir la conjugaison de avaler)

  1. (Familier) Avaler par la trachée artère.
    • David avala par le trou du dimanche et recracha son médicament sur la table. Une toux violente le secoua, au point qu'il eut besoin de plusieurs secondes avant de recouvrer sa voix. — (Yves Laurent, Jeux de mains..., polar belge, Viesville : éd. Esfera, Imaginons ensemble, 2017, chap. 16)
    • Il se remplissait tellement la bouche qu'au moment de respirer, il manqua de s'étouffer.
      — Tu as avalé par le trou du dimanche ? s'inquiéta le Fificuik... Pourtant, on est que samedi !
      — (Christophe Savard, Au-delà de la brume, BoD/Books on Demand, 2020)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « avaler par le trou du dimanche [Prononciation ?] »
  • France (Vosges) : écouter « avaler par le trou du dimanche [Prononciation ?] »

RéférencesModifier

  • Définition sur bdlp.org, (lien).