Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Avenue

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1549) De l’ancien français avenue, participe passé féminin d’avenir (« approcher »), issu du latin advenire (« revenir à »).
Écrit advenuë ou advenue en moyen français et en français moderne jusqu’au XVIIIe siècle.
  • Car la riviere du Lys en cest endroict faict une Isle, laquelle ils avoient fortifiée de remparts, & avecques des escluses faisoient flotter l’eaue tout à l’entour, de sorte qu’on n’y pouvoit venir que par une advenuë qui n’avoit point cent pieds de large. — (Martin Du Bellay, Les Memoires de M. Martin du Bellay, 1571)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
avenue avenues
\ɐ.v(ə.)nyː\
 
L’ avenue Michel Croz à Chamonix en juillet 2009 (1)
 
L’avenue des Champs-Élysées à Paris (3)

avenue féminin

  1. Voie urbaine d’importance et de taille diverses. Toutefois, en général, une avenue est moins importante qu'un boulevard.
    • La grande avenue était complètement déserte : on avait accordé trois heures aux habitants pour vider les lieux, et tout le monde, semblait-il, s’était hâté d’en profiter. — (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, p. 304)
    • On les retrouve au kébab du coin, au bout de l’avenue Jean-Jaurès où une pancarte annonce : « Dernier kébab avant le périph », au Café de la musique du parc de la Villette, au café MK2 du quai de Seine. — (Régine Robin, Le mal de Paris, éd. Stock, 2014)
    • L’image aérienne vient d'en révéler l'importance en mettant en évidence une grande avenue, des monuments, et surtout, les horrea, grands entrepôts d'état, généralement associés à une activité portuaire. — (Jacques Dassié, Manuel d'archéologie aérienne, Éditions TECHNIP, 1978, page 2)
  2. Voie urbaine bordée d’arbres.
    • La route que nous suivons est d'abord une belle avenue d’eucalyptus traversant des champs de céréales et montant doucement jusqu'à son point culminant, à 620 mètres. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1039)
    • Bien qu’il connût la route, il s’avançait avec précaution, dans cette avenue que bordaient d’énormes arbres dont les cimes se perdaient dans l’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Grande rue radiale, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Je me suis promené sur l’avenue des Champs-Élysées.
  4. (Par extension) Rue importante, quelle que soit son orientation, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Quand tout dort encore, les larges avenues de Carpentras voient affluer des amoncellements d’asperges, de petits pois, de pomme de terre, de cerises et de fraises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Vieilli) Chemin par lequel on arrive en un lieu.
    • Gardes, saisissez-vous de cet homme et le branchez incontinent au premier arbre de mon avenue. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La Vache tachetée, 1918)
    • Les gardes occupaient toutes les avenues du palais. — L’armée s’empara de toutes les avenues des montagnes.
  6. (Par extension) Moyen qui conduit à un but.
    • Échanger avec ses supérieurs, non selon le mode de la soumission, de la séduction ou de la révolte, mais dans une perspective d’entraide et de solidarité, représente une autre avenue de la connaissance de soi. — (Solange Cormier, La Communication et la gestion, 2006)

NotesModifier

Le mot avenue a pris plusieurs sens distincts. La tendance est à utiliser le mot simplement pour souligner l’importance de la voie, bien que les sens spécifiques n’aient pas disparu.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   avenue figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : voie urbaine.

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin avenu
\av.ny\

avenus
\av.ny\
Féminin avenue
\av.ny\
avenues
\av.ny\

avenue \av.ny\

  1. Féminin singulier de avenu.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français avenue.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
avenue
\ˈæv.əˌnu\
ou \ˈæv.əˌnju\
avenues
\ˈæv.əˌnuz\
ou \ˈæv.əˌnjuz\

avenue \ˈæv.əˌnju\ (Royaume-Uni) ou \ˈæv.əˌnu\ (États-Unis)

  1. Avenue.

AbréviationsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   avenue figure dans le recueil de vocabulaire en anglais ayant pour thème : voie urbaine.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • avenue sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

avenue \Prononciation ?\

  1. Avenue.

Variantes orthographiquesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 76,7 % des Flamands,
  • 86,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]