Étymologie

modifier
Dérivé de avide, avec le suffixe -ment.

Adverbe

modifier

avidement \a.vid.mɑ̃\

  1. D’une manière avide ; avec avidité.
    • L’homme souleva ma tête avec des mouvements doux, me fit boire quelques gorgées d’un breuvage que j’avalai avidement. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • On lui mit une boîte de viande entre les mains et il en dévora avidement le contenu, non sans boire à même la bouteille d’ale. — (Georges Sim (pseudonyme de Georges Simenon), L’île des maudits, éditions J. Ferenczy et Fils, 1929, réédition 1980, chapitre III)
    • (Sens figuré)Il la couvrait avidement de caresses, murmurait les mots d'amour les plus doux, et tous deux se perdaient dans une extase furieuse et passionnée. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe

modifier

avidement \Prononciation ?\

  1. Évidemment.

Références

modifier
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 202 → [version en ligne]