FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du préfixe a-, indiquant une direction, et de l’adjectif vil. La terminaison du deuxième groupe indique une transformation.

Verbe Modifier

avilir \a.vi.liʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’avilir)

  1. Rendre vil, abject, méprisable.
    • Sa conduite l’avilit aux yeux de tout le monde.
    • Avilir son caractère.
    • Il a laissé avilir sa dignité.
  2. Rendre de vil prix, déprécier.
    • Il ne faut pas avilir la marchandise.
    • Chaque pinasse pourrait en rapporter des centaines de mille, mais on préfère rester très au-dessous de ce chiffre pour ne pas avilir les prix, comme cela se produit lorsque la pêche est trop abondante. — (Comment on pêche la sardine, in Pierrot, le journal des jeunes, n° 37, 14e année, Paris, 10 septembre 1939)
  3. (Pronominal) Devenir vil, abject ou méprisable.
    • Les grands une fois corrompus ne doutent de rien : devenus étrangers à la dignité d’une ame élevée, ils en attendent ce qu’ils ne balanceroient pas d’accorder; et lorsque nous ne nous avilissons pas à leur gré, ils osent nous accuser d’ingratitude. — (Denis Diderot, Essai sur les règnes de Claude et de Néron, livre 1, §. 29, dans les Œuvres de Denis Diderot, publiées par Jacques-André Naigeon, Paris : chez Desray & chez Deterville, an VI, vol. 8, p. 76)
    • Cet homme s’est avili par ses bassesses.
    • S’avilir à ses propres yeux.

DérivésModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier