FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De aviner, avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
avinage avinages
\a.vi.naʒ\

avinage \a.vi.naʒ\ masculin

  1. Action d’aviner, d’imbiber de vin les fûts destinés à en contenir.
    • L’avinage des tonneaux.
    • Les récipients en chêne fendu ont besoin d’affranchissement et d’avinage seulement, tandis que l’encollage est un traitement indispensable pour augmenter l’étanchéité des fûts fabriqués avec du bois poreux (chêne scié, châtaignier) et diminuer les pertes par absorption et évaporation poussée.— (Bulletin international du vin, volume 40, partie 1, 1967)
  2. Sorte de teinture.
    • Teindre cette espèce d’étoffe [une étamine mal tissue] avec une eau ou teinture de bois d’Inde qu’ils [les marchands] nomment avinage, et par cette voie frauduleuse ils trompent le public. — (Arrêt du Conseil, 19 janvier 1723)


TraductionsModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (avinage)