avoir l’œil américain

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1826) composé de avoir, œil et américain, on trouve l’expression dans Le Dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper.

Locution verbale Modifier

avoir l’œil américain \a.vwaʁ lœj a.me.ʁi.kɛ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de avoir)

  1. Avoir un regard scrutateur, attentif au moindre détail.
    • Mais Mme de Crécy, voilà une petite femme qui a l’air intelligente, ah ! saperlipopette, on voit tout de suite qu’elle a l’œil américain, celle-là ! — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 98)
    • Seulement, les types qui ont foutu un flingue dans les pattes de ça, au lieu d’un cierge, ils avaient l’œil américain ! — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 176)
    • Le Dernier des Mohicans, inventé par le romancier James Fenimore Cooper en 1826, avait « l’œil américain ». Il avait l’air de regarder devant lui, mais il ne ratait rien de ce qui se passait sur les côtés, pour repérer les ennemis ou les animaux tapis dans la forêt. — (Pourquoi dit-on « avoir l’œil américain » ? sur www.caminteresse.fr)

TraductionsModifier

PrononciationModifier