Français modifier

Étymologie modifier

 Composé de avoir et de dessous.

Locution verbale modifier

avoir le dessous \a.vwaʁ lə də.su\ (se conjugue → voir la conjugaison de avoir)

  1. Se faire dominer.
    • Pendant un moment, la morgue germanique lutta en lui avec la simplicité anglaise, et aussi avec sa bienveillance naturelle et sa loquacité, et elle eut le dessous. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 174 de l’édition de 1921)
    • Je te parie vingt-cinq pour cent de ma part de bénéfices que ma bête n’aura pas le dessous. — (James Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 229)
    • Combien de fois, alors que j’avais le dessous, que mon adversaire me croyait calmé, me suis-je jeté sur ses jambes pour le mordre ou me suis-je relevé pour le « sécher » d'un coup bas qui ne pardonne pas chez les hommes ? — (Gabriel Di Domenico, Le têtard vous salue bien ! Mémoires d'un pirate marseillais, Louviers : Éditions L'Ancre de Marine, 2003, p. 23)

Antonymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier