avoir peur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De peur.

Locution verbale Modifier

avoir peur \a.vwaʁ pœʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de avoir)

  1. Éprouver un sentiment de peur.
    • J’écris ce livre parce que j’ai la force aujourd’hui de m’arrêter sur ce qui me traverse et parfois m’envahit, parce que je veux savoir ce que je transmets, parce que je veux cesser d’avoir peur qu’il nous arrive quelque chose comme si nous vivions sous l’emprise d’une malédiction, pouvoir profiter de ma chance, de mon énergie, de ma joie, sans penser que quelque chose de terrible va nous anéantir et que la douleur, toujours, nous attendra dans l’ombre. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
  2. Craindre.
    • Il avait de la misère à traverser la rue : chaque fois, je le surveillais par la fenêtre. J’avais peur qu'il se fasse frapper. Deux semaines avant qu'il meure, il est tombé en pleine face en arrivant de l'autre côté de la rue, […]. — (Sylvain Laquerre, Antonio le Grand : biographie, Amérik Média, 2006, page 48)

NotesModifier

On peut renforcer cette locution par très comme j’ai très peur, même si peur est un nom. Cet usage était autrefois critiqué[1] mais il est aujourd’hui accepté[2][3].

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier