FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ancien participe présent de béer (voir aussi bayer).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin béant
\be.ɑ̃\

béants
\be.ɑ̃\
Féminin béante
\be.ɑ̃t\
béantes
\be.ɑ̃t\

béant masculin

  1. Qui présente une large ouverture.
    • D’autres veulent crier ; et leur voix défaillantes expirent de frayeur sur leurs lèvres béantes. — (Jacques Delille, Énéide, VI.)
    • Et les rapides dards de leur langue brûlante s’agitent en sifflant dans leur gueule béante. — (Jacques Delille, ib. II.)
    • La haute cheminée, béante, illuminée, dévore un chêne entier. — (Victor Hugo, Odes, V, 25.)
    • Des fenêtres, là-haut, s'ouvrent, creuses et noires comme des orbites béantes dans le crâne d'un squelette. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je ne crois pas à ça: les États-Unis ne reviendront pas à la normale. Ils sont profondément marqués. Les plaies sont béantes et les blessures prendront du temps à cicatriser. — (Philippe Léger, « Une Amérique qui renaît », Le journal de Montréal, 8 novembre 2020)
  2. Qui bée, qui regarde avec étonnement.
    • Elles ont à leur suite une troupe béante. — (Mathurin Régnier, Satires, III)
    • Madame Magloire n'eut pas même la force de jeter un cri. Elle tressaillit, et resta béante. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 3 ; 1862)
    • Et les peuples béants ne purent que se taire. — (Victor Hugo, Crép. 5.)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe béer
Participe Présent béant
Passé

béant \be.ɑ̃\

  1. Participe présent du verbe béer.

PrononciationModifier

RéférencesModifier