Voir aussi : beguine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Dérivé de béguin, avec le suffixe -ine.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
béguine béguines
\be.ɡin\

béguine \be.ɡin\ féminin

  1. (Religion) Religieuse qui est soumise aux règles monastiques sans avoir prononcé de vœux.
    • « Chez nous, il y a des femmes qu’on nomme béguines. Un certain nombre d’entre elles excellent en arguties et raffolent de nouveautés. Elles lisent la Bible en groupe, sans respect, d’une manière pleine d’audace, et cela en petites assemblées, dans des ateliers et même en pleine rue », s’offusque le moine Guibert de Tournai, lors du concile de Lyon, en 1274. — (Virginie Larousse, Les béguines, une communauté de femmes pieuses, libres et insoumises, Le Monde. Mis en ligne le 25 juillet 2022)
  2. Religieuse d’une communauté des Pays-Bas.
    • La supérieure des béguines, […], ne put suivre ses compagnes : le lendemain, on la trouvait dans la cave du béguinage, asphyxiée, les bras en croix. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 134)
  3. (Sens figuré) (Péjoratif) (Vieilli) Dévote minutieuse.
    • […] ; vous les béguines au noir bonnet, vous direz vos patenôtres au lieu de radoter sur l'un et l'autre et en même temps ça vous diminuera votre temps de purgatoire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Par extension) (Moderne) Personne qui pratique un mode de vie inspiré de celui des béguinages du Moyen Age.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier