baïonnette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir Bayonne et bayonnette. Les premières armes de ce genre furent fabriquées à Bayonne.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
baïonnette baïonnettes
\ba.jɔ.nɛt\

baïonnette \ba.jɔ.nɛt\ féminin

  1. (Armement) Arme pointue qui s’ajuste au bout du fusil et que l’on peut en retirer à volonté.
    • Nous sommes ici par la volonté du peuple, et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes. — (d’après Mirabeau)
    • J'ai vu, au temps de cette même assemblée, les mêmes événements qui se renouvellent à cette époque ; […] ; la liberté indéfinie du commerce, et des baïonnettes pour calmer les alarmes ou pour apaiser la faim, […]. — (Maximilien Robespierre ; Sur les subsistances, séance de la Convention du 2 décembre 1792)
    • […] cette ville qui, ceinte de murailles, […], avait été audacieusement attaquée par le comte de Raousset à la tête de moins de deux cent cinquante Français, et enlevée à la baïonnette en deux heures. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Je me rappelai avoir vu le jour même, au côté de Grégoriska, le long couteau de chasse qui servait de baïonnette à sa carabine. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Une jeune fille a été frappée d’un coup de baïonnette à la mâchoire gauche et l’arme est ressortie par la pommette droite. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • Les uniformes étaient usés. Propres, cependant ; propres, surtout l’armement : les énormes carabines Minié et Colt, les revolvers passés dans les ceintures-cartouchières de toile jaune, les bowie-knives, les baïonnettes larges et courtes. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 22)
  2. (Par extension) (Militaire) Soldat armé d’une telle arme.
    • On entrevit cette chute le lendemain de Froeschwiller, […]. Pour l’empêcher, Napoléon III devait rentrer dans Paris, s’y entourer de conseillers éclairés et de baïonnettes dévouées. — (Général Ambert, Récits militaires : L’invasion (1870), page 123, Bloud & Barral, 1883)
  3. (Par extension) (Électricité, Mécanique) Système d'attache.
    • Les douilles d’ampoules électriques sont, soit à vis, soit à baïonnette.
    • Tuyaux avec raccords à baïonnette.
  4. (Aéronautique) Manœuvre d’un aéronef en phase d’approche finale qui lui permet de changer de piste sur une aérodrome comportant deux pistes parallèles.
  5. (Foresterie) Déviation brutale de la tige suite à la perte du bourgeon terminal, qu’une branche latérale compense.
    • Si la baïonnette survient dans le jeune âge de l’arbre, il est généralement supprimé lors des éclaircies. Si elle survient tardivement, risque de pourriture dans la grume. La partie déviée est inutilisable en scierie. — (Emmanuelle Brunin, Christophe Heyninck et Delphine Arnal, Carnet d’assistance pour l’évaluation qualitative des bois sur pied et abattus, Forêt wallonne, 2012, ISBN 2-9600251-6-4)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   baïonnette figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : arme.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier