FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1548)[1] Chez Montaigne, il a le sens de « tourner en rond » : « Ils s'en vont balivernant et trainant… » — (Montaigne, Essais, livre 1, chapitre 9, 1595) ; puis il a pris le sens de « faire tourner en rond, se moquer ». Composé[1] de baller et verner, vironner ; comparer avec la construction de bouleverser et balevolter en moyen français.

Verbe Modifier

baliverner intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) S’occuper de balivernes.
    • Ne faire que baliverner.
  2. (Vieilli) Railler quelqu’un, s'en moquer.
    • Tous deux s'en furent de compagnie, devisant et balivernant, mais ne soufflant mot du but de leur voyage. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier