Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Balle, Bälle, Ballé, ballë, ballé

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) De l’italien palla.
(Nom 2) De l’ancien bas francique *bala (« ballot »). [1]
(Nom 3) (1549) Du gaulois *balu.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
balle balles
\bal\
 
Balle (1) de tennis.
 
Balle (3) d’arme à feu.

balle \bal\ féminin

  1. Objet sphérique utilisé pour jouer.
    • (Tennis) Une balle de tennis.
    • J’ai joué à la balle avec mon voisin.
  2. Conditionnement de matières premières agricoles comme le foin, le coton ou le chanvre.
    • Une balle de coton.
    • Avec la mécanisation de l’agriculture, la botte de foin cède la place à la balle.
  3. (Par extension) Conditionnement quelconque.
    • Deux équipes de onze personnes se relaient chaque jour pour sélectionner et séparer dans cette masse douze matières premières (aluminium, acier, carton, papier, PET clair, PET foncé, film plastique…). Celles-ci sont ensuite conditionnées dans de grandes balles homogènes pour être recyclées dans des filières spécifiques. — (Thierry Mestayer, « L’intelligence artificielle au service du recyclage », Le Monde. Mis en ligne le 14 avril 2019)
  4. (Armement) Projectile d’arme à feu.
    • On entendait incessamment sur le parc de Neuilly grêler les balles à travers les branches avec ce bruit des orages d'été que nous connaissons si bien. — (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p. 219)
    • Notre arsenal se compose du Winchester et du sabre d’ordonnance de notre cavalier d’escorte, d’un fusil de chasse à deux coups, un « idéal » de la manufacture de St-Etienne, […] et d’un bon revolver tirant des balles cal. 450 que je porte à la ceinture. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 45)
    • Depuis l’Argonne de 1914, le chant d’abeilles des balles s’est inscrit dans mes circonvolutions cérébrales comme, dans la cire d’un disque, un refrain prêt à jouer dès le premier tour de manivelle […]. — (Marc Bloch, L’étrange défaite : La déposition d’un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, p. 86)
    • Un adolescent est retiré de la file. Juste avant qu’une forte détonation venue d’une tour militaire l’envoie bouler sur l’asphalte, la tête broyée par une balle de mitrailleuse. — (Calixte Baniafouna, Devoir de mémoire, L’Harmattan, 2001, p. 160)
    • Sus à l’ennemi ! Aurèle sonne le hallali. Tout à l’heure, il pensait rafale de mitraillette, sulfatage, pruneaux. Mais la balle de métal est trop noble : par elle meurent les héros. — (Gilles Rosset, Masculin singulier, René Julliard, 1962, p. 202)
  5. (Europe) (Familier) Franc, euro, centime ou n’importe quelle unité monétaire courante (notamment dans cent balles, après le passage aux nouveaux francs français).
    • Je me suis payé un nouveau micro… soixante-dix mille balles. C’est pas donné. — (Guy Bedos, Come-back, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
    • Entre le type qui se casse le cul et vend trois balles son kilo de tomates, pauvre cageot, et le clampin qui achète quinze balles chez le Champion du coin son kilo de matichas, il y a un mec, un intermédiaire, qui se fait 3x4 = 12, douze balles, grosso, sans se casser le tronc. — (Jean-Pierre Koffel, Dalal mon amour, page 30, Marsam, 2007)
  6. (Baseball) Lancer jugé hors de la zone de prises.

SynonymesModifier

Objet sphérique :

Projectile d’arme à feu :

Unité monétaire courante :

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  balle figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : baby-foot.

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
balle balles
\bal\
 
Balle de foin.

balle \bal\ féminin

  1. Paquet de marchandises enveloppé et maintenu par des cordes.
    • Ce qui n’était pas renfermé dans la balle assujettie par de fortes bretelles sur ses épaules, lui pendait au cou et à la ceinture : un véritable brelandinier, quelque chose comme un étalagiste ambulant. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
    • Il saisit Héloïse, l'enlève entre ses bras comme une balle de fougère, une sachée de linaigrettes floconneuses, et la transporte doucement, parmi les couvertures qu'il rabat sur elle. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Volume cylindrique ou parallélépipédique composé de foin pressé mécaniquement et qui est maintenu par des liens ou par une enveloppe de plastique.

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
balle balles
\bal\

balle \bal\ féminin

  1. (Botanique) (Agriculture) Pellicule qui enveloppe les grains de certaines céréales.
    • On détache la balle du grain en le battant.

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe baller
Indicatif Présent je balle
il/elle/on balle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je balle
qu’il/elle/on balle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
balle

balle \bal\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe baller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe baller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe baller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe baller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe baller.

PrononciationModifier

  • France : écouter « balle [bal] »
  • (Région à préciser) : écouter « balle [bal] »
  • France (Lyon) : écouter « balle [Prononciation ?] »

HomophonesModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
balle balles
\Prononciation ?\

balle \Prononciation ?\ féminin (orthographe non normalisée du gallo)

  1. Paille d’avoine utilisée pour les matelas d'enfants.

NotesModifier

Il n'existe pas d'équivalent dans les dictionnaires modernes du gallo de ce mot, par conséquent, cette expression doit être utilisée avec précaution. Cela peut reposer sur plusieurs raisons, dont le fait que l'orthographe utilisée à l'origine est phonétique et la transcription moderne est très différente ou que l'interprétation et le sens donnés au mot sont erronés.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  • « balle » in Sébastien Bottin, Mélanges sur les langues, dialectes et patois: renfermant, entre autres, une collection de versions de la parabole de l'enfant prodigue en cent idioms ou patois différens, presque tous de France ; précédés d'un essai d'un travail sur la géographie de la langue française, Bureau de l’almanach du commerce, 1831, 571 p., p. 237 [texte intégral]

Same du NordModifier

Forme de verbe Modifier

balle /ˈbɑlːe/

  1. Première personne du duel du présent de l’indicatif de ballat.
  2. Troisième personne du pluriel du prétérit de l’indicatif de ballat.